On va remonter le temps ensemble...

 


Il y a un peu plus d'un an, je subissais une réduction mammaire après de longues années de réflexions. Depuis mes 16 ans en fait.


chirurgie-de-la-poitrine

 

Pourquoi j'en suis arrivée à cette décision?

Depuis mes 16 ans, ma poitrine n'a jamais cessé de grossir jusqu'à atteindre un bonnet H en 2011. En fait, je souffrais d'une hypertrophie mammaire c'est une maladie qui fait que la poitrine ne cesse jamais de grossir, le corps produit de la glande mammaire en permanence. Avant mon opération, mes seins pesaient 1kg chacun, un véritable calvaire au quotidien. Tout était difficile marcher, monter des escalier... Le sport était hors de question. Trouver un soutiens gorge à ma taille c'était l'enfer absolu et ça me coûtait une fortune près de 70€ pièce, le prix d'un minimum de confort, mais au détriment du look. C'est pour ça que la lingerie ne m'avait jamais intéressé avant... Mais surtout, mes douleurs dorsales étaient devenues insoutenables...

 

 

L'opération :

Je ne vais pas vous mentir, la langue de bois ce n'est pas mon genre... Après l'opération, j'ai vécu l'enfer et je ne dis pas ça pour la douleur. Car la douleur c'est suportable. Ce qui a été extrêmement difficile c'est de voir mon corps mutilé de la sorte. Mutilé, c'est le mot. En tout cas c'est ce que j'ai ressentis pendant les 4 mois suivant l'opération.

J'ai vu mes "nouveaux" seins pour la première fois, 48 heures après l'opération, je m'en rappel très bien. Un choc. Beaucoup de larmes. Beaucoup de doutes. Est-ce que je n'avais pas fais une connerie? Après ce jour, il m'a fallut 15 jours avant d'accepter de les voir de nouveau. A ce moment là, j'ai décidé de prendre des photos pour me rendre compte de l'évolution et ça m'a permis de réaliser que mon corps guérissait et que les cicatrices changeaient vraiment.

 

 

Les bienfaits :

Dès le lendemain de l'opération, j'ai vu (et ressentis) la différence. Mon équilibre était différent mes habitudes pour me tenir droite, etc... Tout devait être réajusté. En tout on m'a retiré plus d'1kg, à partir de là tout a été plus simple : le quotidien, le sport, porter les vêtements que je voulais... Le mal de dos lui aussi, est un lointain souvenir !

Bref, avec le recul, je ne regrette rien même si il est probable qu'une nouvelle opération soit nécessaire très prochainement.

 

 

Mes conseils :

- Etre sûre de sa décision, car l'épreuve est difficile et le doute sera omniprésent.

- Etre bien entourée, oui, c'est super important parce que pendant les 3 semaines suivant l'opération vous ne pourrez rien faire toute seul, rien. 

 

 

1 an plus tard...

Je fais du sport très régulièrement, je met les vêtements qui me plaisent, je me suis découvert un interêt pour la lingerie (c'est plus sympa quand ça ne ressemble pas à un parachutte)...

Les cicatrices sont toujours là, vestiges de l'opération. Certaines sont à peine visibles mais d'autres sont très marquées. Pour ne pas déprimer, je garde une photo de ma poitrine prise la veille de mon opération et je relativise car aujourd'hui mes seins sont adorables !

 

Et maintenant, j'adoooore la lingerie !!    

Etam

641434475 photo3

 

 

 

Bon courage à toutes celles qui veulent se lancer !

 

 

xoxo

 

 


 

Retour à l'accueil